Qu’est-ce que l’agriculture biologique?

L’agriculture biologique est un système de production agricole qui produit des aliments en évitant les méthodes potentiellement dommageables pour l’environnement.
C’est un mélange de la connaissance traditionnelle de la culture de la terre sans occasionner aucun type de contamination, avec les connaissances scientifiques et de technologie actuelle, qui permettent de manier l’écosystème de la façon la plus efficace possible et confortable, sans arrêter d’être totalement naturel.
Les résultats sont des aliments d’haute qualité et bons pour la santé.

Quelles conditions requises a-t-on besoin pour considérer un produit d’Agriculture biologique?

Pour considérer un aliment comme biologique, ceci se doit d’être cultivé en accomplissant des principes et des normes qui comprennent tous les processus dès la production (choix de graines, semailles, culture), en passant par la préparation et le stockage, jusqu’à la distribution au consommateur final.
Cette procédure est légalisée par le Règlement (CE) n° 834/2007 sur la production biologique et l’étiquetage des produits biologiques (qui abroge le Règlement (CEE) n° 2092/91concernant le mode de production biologique de produits agricoles et sa présentation sur les produits agricoles et les denrées alimentaires) et par le Règlements : (CE) n° 889/2008 de la Commission portant modalités d’application du règlement (CE) n° 834/2007 relatif à la production biologique, l’étiquetage et les contrôles ; et le Règlement (CE) n° 1235/2008 en ce qui concerne le régime d’importation de produits biologiques en provenance des pays tiers.
Este proceso se encuentra legislado por el Reglamento (CE) 834/2007 el Consejo sobre producción y etiquetado de los productos ecológicos (que deroga el Reglamento (CEE) 2092/91 sobre la producción agrícola ecológica y su indicación en los productos agrarios y alimenticios) y por los Reglamentos: R(CE) 889/2008 de la Comisión, por el que se establecen disposiciones de aplicación del R(CE) 834/2007 con respecto a la producción ecológica, su etiquetado y control y R(CE) 1235/2008 de la Comisión por el que se establecen las disposiciones de aplicación del R(CE) 834/2007 , en lo que se refiere a las importaciones de productos ecológicos procedentes de terceros países.

Quels principes et quelles normes dirigent l’Agriculture biologique?

Quelques-uns des principes et des normes les plus importantes qui dirigent l’Agriculture biologique sont les suivantes :

  • Respect par les cycles naturels des cultures.
  • Maintenance et augmentation de la fertilité de la terre.
  • Préservation et amélioration de la santé des plantes, des animaux et de l’équilibre biologique entre eux.
  • Contribution à toucher un haut niveau de biodiversité, en conservant la nature au maximum.
  • Utilisation responsable de l’énergie et des ressources naturelles.
  • Usage minimal des ressources renouvelables.
  • Recyclage des déchets.
  • Interdiction de l’usage d’OGM (organisme génétiquement modifié, appelés aussi « transgéniques »)
  • Interdiction de l’usage de produits chimiques de synthèse de laboratoire.
  • Interdiction de l’usage de radiations ionisantes.

Quelles conditions requises a-t-on besoin pour pouvoir commercialiser les produits d’Agriculture biologique?

La communauté Valencienne a dû s’inscrire dans le comité d’Agriculture biologique de la communauté valencienne (CAECV) et dépasser la connue «période de conversion ».
La procédure suppose une adaptation à la façon de cultiver et au maniement de l’exploitation, parce-que le but est que les déchets toxiques qu’on a pu utiliser aujourd’hui disparaissent. En plus, nous cherchons que la fertilité de la terre et la biodiversité des plantes et des animaux augmentent progressivement, en rétablissant la balance biologique entre les êtres vivants qui forment l’écosystème, pour ainsi ressembler à la nature où les êtres humains doivent intervenir le moins possible.
En même temps que la période de conversion commence (temps qui peut durer des mois, voire des années ; ça dépendra du type de culture qui se produira et de l’état de dégradation qui sera la ferme dans le point de départ) l’exploitation doit accomplir les législations européennes et de la communauté autonome sur la production biologique, en étant soumis à un contrôle strict (par des surveillances présentielles, des analyses de la terre et des aliments, etc.) de l’autorité certificateur, comme le CAECV dit dans ce cas.
Une fois que l’exploitation soit devenue biologique et obtienne le certificat, elle pourra commercialiser ses produits comme biologiques et l’indiquer expressément, alors le consommateur peut le savoir.
C’est pour cela qu’il existe un étiquetage européen :

Logotype européen
ES-ECO-020-CV

Par la suite, l’exploitation, déjà considérée biologique, développera son activité, mais elle continuera d’être contrôlée et analysée au détail pour garantir qu’elle continuera d’être biologique dans l’avenir. Toute violation aux normes de production biologique présumera une pénalité et l’empêchement de commercialiser ses produits avec le tampon « biologique ».